Objectifs

Le cadre est donné par la circulaire n°2006-129 du 21 août 2006 :

«Ces dispositifs proposent un accueil temporaire afin de réinsérer l’élève dans un parcours de formation tout en poursuivant l’objectif de socialisation et d’éducation à la citoyenneté. Ils permettent une démarche de réinvestissement dans les apprentissages, favorisent la maîtrise du socle commun de compétences et de connaissances et l’acquisition d’une qualification.»

La classe relais doit aider le jeune en rupture à prendre conscience de sa situation, reprendre confiance en lui-même et lui donner envie de réintégrer un cursus de formation, qu’il soit général ou autre.

Plus concrètement, le dispositif relais vise à :

  • redonner au jeune l’habitude et la capacité à vivre dans un groupe plusieurs heures par jour, redéfinir les exigences sociales (assiduité, ponctualité, matériel scolaire, rapport à la loi et aux règles de l’institution scolaire, …),
  • le re-dynamiser dans ses apprentissages, lui redonner confiance en ses capacités à réussir tant sur le plan scolaire que social (estime de soi positive).
  • remettre à niveau ses compétences et évaluer ses acquis,
  • lui permettre de se projeter en travaillant sur un projet personnel préparant à la réintégration, dans les meilleures conditions possibles, au collège et/ou vers une orientation autre. Mais aussi à voir à plus long terme en s’interrogeant sur son orientation professionnelle.
  • recréer des liens positifs avec l’Institution, favoriser l’implication de la famille et des professeurs du collège d’origine dans le projet de rescolarisation.

Pour atteindre ces objectifs, il faudra d’une part mettre en œuvre un parcours individualisé afin d’appréhender l’adolescent dans son individualité. D’autre part, utiliser une pédagogie de projet qui permettra l’acquisition des compétences du socle par une approche plus motivante.